AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 house of rising sun » free.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 45
Date d'inscription : 10/11/2012

Carte d'étudiant
Mutation/pouvoir:
Club:
And I want to say...:
MAAHES
avatar
Gaia Amaro
MessageSujet: house of rising sun » free.   Lun 26 Nov - 11:39




PRESENTATRICE — il fait actuellement 21°C, le temps parfait pour un bon picnic en famille !
GAIA — Et ta soeur elle fait combien ?
C'est moche d'être ronchon quand il fait aussi beau; mais c'est encore pire de ne pas pouvoir profiter du soleil. Donc après avoir eu cette merveilleuse nouvelle par son cher téléphone et le replay de l'émission météo d'il y a une heure; la jeune fille alla chercher un endroit où se terrer afin de passer le temps pendant que les autres étudiants devaient surement préparer quelque chose à faire. Elle avait entendu des filles parler de se faire bronzer dans un parc, d'autres personnes de sortir déjeuner...
On lui avait même proposer d'aller nager; mais non ça allait pas être possible et elle leur avait répondu qu'elle avait un tête à tête avec des zombies sur sa tablette. Nan, elle n'était pas du tout passée pour une barge. Juste pour une bouffonne mais ça ne changeait pas beaucoup de d'habitude. Mais malgré tout, rester dans sa chambre c'était plutôt triste donc elle alla se balader dans les couloirs jusqu'à avoir l'illumination divine; ils n'avaient pas des tours qui font comme des foyers d'étudiants ? En plus elles étaient vachement bien meublées et il y avait même une télé si sa mémoire était bonne.

Mais bon il fallait avouer que sa mémoire n'était pas toujours bonne c'est pour ça qu'elle se retrouver à saluer des gens dans les couloirs sans avoir la moindre idée de qui ils étaient. Après tout elle ne devait pas se détourner de son but originel. C'était quoi d'ailleurs son but originel ? Un vrai poisson rouge cette enfant; son but était de tromper l'ennuie et de faire semblant qu'elle pouvait très bien s'amuser sans faire chier le monde.

Maintenant, elle était enfin arrivée; c'était vraiment dur de monter toutes les marches pour arriver en haut. D'ailleurs en y repensant elle aurait pu jouer un peu au basket et travailler son dunk dans le gymnase. Il n'y aurait eu personne et elle aurait même pu utiliser le mini-trampoline pour ajouter de la hauteur à ses sauts. (comment ça c'est de la triche ?) Mais ce n'était plus à prévoir, maintenant qu'elle avait tout monté bah elle allait y rester... D'ailleurs, elle venait de s'affaler dans un fauteuil, peut-être qu'elle allait y faire une sieste au final. C'est bien les sieste, c'est reposant.

Il lui suffisait de fermer les yeux et de s'imaginer dans un endroit sympa, comme dans l'herbe. Oui ! Dans le jardin de sa grand-mère en Sicile, elle sentait d'ici l'herbe, et même du lierre lui chatouiller les orteils. Attendez une minute, il n'y avait pas de lierre chez sa grand-mère... Et l'herbe était bien trop réaliste... L'albinos ouvrit les yeux rapidement et constata ennuyée que l'herbe et le lierre était tout ce qu'il y a de plus réel, elle allait peut-être avoir des problèmes pour avoir recouvert le fauteuil d'une herbe verdoyante et le sol d'un lierre grimpant qui commençait à grimper lui aussi sur le fauteuil.

GAIA — Et puis merde hein; la déco est mieux comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 31
Date d'inscription : 09/11/2012
Localisation : Chez moi. Mwahaha !

Carte d'étudiant
Mutation/pouvoir: Video Games !
Club:
And I want to say...:
BALDR
avatar
Aidan F. Knowles
MessageSujet: Re: house of rising sun » free.   Lun 26 Nov - 12:48


Mon chapeau, c'est le meilleur. Vuaip. Jamais au monde vous pourrez en trouver un peu, partout que ça soit, paaartout, même dans la plus grande boutique à chapeau du monde, jamais vous pourrez, JAMAIS. Parce que mon chapeau, il est trop bien. Il est DIGNE d'un aventurier. Et moi, bah je suis un aventurier. DONC, il est digne de moi, mon chapeau. Héhéhéhé. Et vous voyez, mon chapeau, c'est pas toute ma vie, parce que tout ma vie c'est l'aventure, mais presque. Et puis, un aventurier sans chapeau, c'est pas un vrai aventurier. Prenez Indiana Jones, Jack Sparrow ou même Willy Wonka, TOUS ont un chapeau. Tous. Et moi aussi, j'ai un chapeau. Donc je suis un aventurier. Eh ouais. CQFD.

Et mon chapeau, je le porte tout le temps. Sauf dans la douche parce que là ça peut l’abîmer. Mais sinon, tout le temps. Ah, et sauf quand je dors, aussi. Parce que il peut s’abîmer. Mais bon, voilà, quoi. Vous m'avez compris. Et si vous m'avez pas compris, bah tant pis pour vous. Parce que moi j'me suis compris. Mais bon, je suis le plus fort, donc je conçoit que de simples cerveaux comme les vôtres ont pu ne pas comprendre. Mais je m'en fiche, dans le fond. Tant pis pour vous quand même. Haha, c'est bête pour vous, hein ? Vous vous attendiez à ce que... A ce que... Mais. Attendez. Je parlais de quoi, là, déjà ? Euh. Attendez que je réfléchisse. Ah, oui ! Je me suis compris et peut-être que pas vous. Vous vous attendiez donc à ce que... Euh. Je. Je voulais en venir où, en fait ? … Umh. Question délicate. Bon. Au pire. On s'en fiche. Tout ce qu'il y a à savoir, c'est que je suis plus fort que vous. Voilà.

Ainsi donc, tout le temps, je porte mon chapeau. Même là, alors que je suis faaaaatigué de chez fatigué. Ouaip, je suis fatigué parce que vous savez, je viens un peu de sauver pour la quatre-cent-vingt-sixième fois l'Empire et les Jedis de l'autre Dark Vador et de l'autre Etoile Noire. Bah ouais, quand je vous disais que j'étais un aventurier, moi, je vous mentais pas ! Tous les jours, j'en vie, des aventures, moi, qu'est-ce que vous croyez ! Et même que j'en vis de PARTOUT ! C'est ça, qui est bien, dans mon pouvoir. J'peux aller dans N'IMPORTE QUEL jeu vidéo, et vivre toutes les aventures que je veux là-bas, tant que je crève pas, hahahaha. D'ailleurs, je crois aussi être l'être humain étant mort le plus de fois en étant toujours vivant. Je suis plus fort que les chats. J'ai xfinité de vies, moi. Pas seulement neuf, haha ! Qu'ils sont nuls, ces chats.

Enfin bref. Ouaip, je suis fatigué, parce que vraiment, ils peuvent rien faire sans moi, ces Jedis. Eux aussi, ils sont nuls, dans leur genre. J'vous jure. Et là, bah ça fait à peu près dix minutes que je suis sorti du jeu, et je me balade à la plage pour reprendre des forces. Bah ouais, les aventuriers, c'est en bougeant qui reprennent leur force, c'est pas en restant assis ou couchés ou je sais pas quoi d'autre, non, ça c'est les simples humains ordinaires, voire les tafiolles, qui se reposent comme ça. Mais moi je suis pas un simple humain ordinaire. Ni une tafiolle. Parce que je suis un AVENTURIER. Et ouais. Et l'aventurier que je suis, et ben d'un coup, il se met à courir. Pourquoi ? Bah, bonne question. Une impulsivité d'aventurier, peut-être. Qui sait. Mais bon. C'est cool que courir, moi j'aime bien courir. La preuve, vu que là je cours. Pour rien. Tel un labrador assoiffé et un peu enragé et foufou voulant qu'on lui lance le bâton de la providence.

Sauf que là, mon bâton de la providence, peut-être qu'il est invisible, parce que je le vois pas. Ni celui qui pourrait me le lancer. Alors je cours encore plus pour rien qu'un chien, en gros. Mais c'est pas grave, parce que moi, je vous donne dans le mille : je suis un A-VEN-TU-RIER. Et les aventuriers, ça fait ce qu'ils veulent. Parce qu'ils sont LIBRES les aventuriers. Et moi, je suis un aventurier, je suis donc libre. Et donc je fais ce que je veux. Et ce que je veux, c'est courir. Même si je sais pas pourquoi. Mais ce n'est qu'un détail. Le plus important à comprendre, c'est que je fais ce que je veux. Voilà.

Et puis, d'un coup, je m'arrête. Parce que j'ai plus envie de courir. Et j'ai faim. Oh oui j'ai faim. Et c'est nul, ça, quand on a faim alors qu'on a pas à bouffer. En plus de courir, ça donne encore plus faim, et avoir encore plus faim quand on a rien à bouffer, c'est encore plus nul, quoi. Donc je m'arrête avant. Et puis, je regarde autour de moi. Et, oh, tiens ! Une tour grise ! C'est cool, ça, des tours, pour y tourner. Parce que c'est gros et beau, et en plus c'est gris. Et c'est cool, le gris. C'est la couleur du noir quand il est pâle. Eh mais. Minute. Quand on est malade, on est pâle ? Et quand le noir est gris, le noir est pâle ? Et si le noir est pâle... Le noir est donc malade ! Et vu que cette tour est grise. Ça veut dire qu'en fait cette tour est noire, mais vu que leur noir est malade, il est gris. ET DONC ! La tour est malade ! Ah, mais tout s'explique ! C'est pour ça qu'elle bougent jamais ! Et nous, pauvres humains ne parlant pas le tourien – langue des tours, nous nous engouffrant dedans, et nous les faisons encore plus souffrir ! Han ! Heureusement que je suis là. Sans moi, personne n'aurait pu comprendre ces pauvres tours malades. Et moi, comme un imbécile, j'allais y entrer. Heureusement que je me suis rendu compte du pot-aux-roses avant. En bref ; heureusement que je suis intelligent.

...Mais je ne sais pas pourquoi, je me dirige quand même à l’intérieur de la tour. Oui, mais cette fois, je n'y vais pas pour m’engouffrer dedans comme un sauvage, la pauvre. Cette fois, j'y vais pour lui tenir compagnie. Et donc, je monte les marches pour prendre de la hauteur, si, vous savez, pour faire comme les rois dans les jeux vidéos là. Puis j'arrive dans un espèce de salon et j'observe intensivement les parois murales. Et puis je dis à la tour :

- T'en fais pas, grosse. Tout n'est pas perdu. Tu vas t'en tirer.

Et puis, je reste là, sans rien dire d'autre. Non parce que j'ai trouvé que ma phrase était vachement cool et bien dite, alors je me suis dis que maintenant d'achever sur un silence, ça aurait trop la classe. Alors c'est ce que j'ai fais. Parce que je suis un mec cool, moi. Et ouais. Haha. Ainsi donc, j'étais tout tranquillement en train de tenir compagnie à la tour, lorsque d'un coup, quelque chose d'étrange se passa : Mon chapeau partit de ma tête ! Surpris, je me suis alors retourné pour voir si c'était parce qu'il venait de s'envoler de ses propres ailes, mais en fait... Non. C'était un courant d'air. Ouf, j'ai eu peur, un instant j'ai cru que mon chapeau avait évolué tel un Pokémon, et qu'il allait s'envoler telle une mouette, et que j'allais plus le revoir tel un... Un... Un con. Haha.

...Mon chapeau avait atterrit sur un fauteuil. Et sur ce fauteuil... Y avait un bidule aux poils blancs avec des bidules verts juste à côté, et j'ai compris. Mon chapeau a été kid-na-ppé. Il a été kidnappé quand même ! Il faut pas prendre ça à la légère ! Et donc, pour ne pas prendre cela à la légère, j'ai eut une superbe réaction : En me jetant sur le bidule blanc je me suis exclamé avec INDIGNITÉ :

- EEEEEEEEEEH ! Mon chapeauuuuuu ! C'est le mien !

NB : Azy, j'me tape l'incruste, bambiiina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 10/11/2012

Carte d'étudiant
Mutation/pouvoir:
Club:
And I want to say...:
MAAHES
avatar
Gaia Amaro
MessageSujet: Re: house of rising sun » free.   Lun 26 Nov - 18:19




A vrai dire; tu pensais sérieusement redescendre afin de faire la conne avec un ballon et faire un peu de sport; mais c'était sans compter sur ces courants d'air automnaux et le chapeau que tu t'es pris en pleine face. Ah mais ne te plaint pas tout de suite; le pire reste à venir ! Une fois que tu as décollé le chapeau de ton champ de vision et que tu allais demander très agréablement —si si je t'assure — d'où ce chapeau plutôt... original ? Oui c'est le mot; venait, tu t'es faite tacler par un truc disons... Plus imposant.

Un peu plus précis ? Aucun problème; alors il faut imaginer une albinos pâle aux airs maladifs faisant la gueule, essayant de retirer un chapeau orange un peu étrange de sa figure quand un type assez grand au profil de rugbyman se jette sur toi en hurlant quelque chose que tu ne comprendra qu'après la collision.

AIDAN — EEEEEEEEEEH ! Mon chapeauuuuuu ! C'est le mien !

Bien évidemment, tu comprendra que j'ai un peu accentué le parallélisme... Mais bon là actuellement t'es pas maquillée et t'es pâle comme un ours polaire ! Tu veux que je te dise quoi ? T'as l'air malade c'est un fait. Et puis en plus t'es pas très grande à côté de lui; si je vois bien... Parce que pour l'instant t'es juste écrabousillée et t'essaie de reprendre tes esprits. C'est dur, tu te sens compressée... Et donc dans ces cas là il faut que tu dises un truc intelligent.

GAIA — T'as qu'à le prendre au lieu de me tacler ? T'as fumé quoi sérieux ?

Bon ok, tu peux dire un truc débile si tu veux... En tant que narratrice je me contenterai de constater que tu es plutôt sonnée; tu ne sais pas encore qui t'as sauté dessus comme un sauvage. Ouais ça par contre tu t'en est rendue compte; à vrai dire tu n'as jamais entendu de femme avec une voix pareille et tu ne penses pas qu'il y en aurait d'aussi grande... Enfin c'est possible mais non. Et puis si une fille avait pensé que tu lui avais volé son chapeau elle t'aurai surement baffée et pas taclée.

Mais je n'aurai qu'un conseil maintenant. Pour une fois tu vas devoir arrêter de penser et essayer de te dégager parce que c'est plutôt inconfortable... Là tu es plus en train de remuer comme un poisson plutôt que te dégager. Tu vas pas y arriver comme ça je te dis. Ouais c'est ça arrête pour reprendre ton souffle, dans tous les cas on sait tous que t'as la force physique d'un gant en éponge... Mais bon aussi si t'avais eu une force sur-humaine t'aurais fait trop de dégats donc c'est mieux comme ça après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: house of rising sun » free.   

Revenir en haut Aller en bas
 

house of rising sun » free.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» repertoire de tenues 1800 - 1930 : lepaondesoie.free.fr
» [Maison] House F par Ippolito Fleitz Group
» [Maison] TH House by BAQUERATTA (Tokyo, JAPON)
» [Maison en carton] House TK1001 de Daaak
» [Maison] KOMB HOUSE by Karim RASHID

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A KIND OF MAGIC ☆  :: Intérieur :: Les tours :: Tour du Soleil-